Retour à la page d'accueil

Mission Assistance à l’Organisation du Chantier

Nous pouvons parler également de création de méthodologie de travaux, de plan d’installations de chantier, de plannings et effectifs, de repérage et maquettes pour désigner cette mission.
La mission d’Assistance à l’Organisation de Chantier nécessite des compétences diverses et variées. Il faut avoir un esprit large pour prendre en compte toutes sortes de données dans le même temps. Il est essentiel de savoir synthétiser et d’analyser les documents techniques que le client nous fournit. C’est tout d’abord, un travail de réflexion logique qui va nous permettre de créer un ordonnancement de travaux cohérent.
L’expertise de KERN vous permettra d’être acteur de votre projet, de pouvoir communiquer régulièrement avec nos collaborateurs pour suivre l’avancée de votre projet et partager pour construire ensemble. Vous bénéficierez également de notre rigueur dans le suivi de votre projet et dans la production des documents qui en découle.

Descriptif de la mission

Les collaborateurs commencent par une réunion de lancement afin de définir les rôles de chacun.
L’étape suivante consiste à lire et analyser tous les documents fournis par le client. Les informations critiques sont compilées dans un document renseigné par tou.te.s qui pourra servir de base pour nos diverses questions au client et l’établissement des premiers documents.
En fonction de la mission qui nous est attribué, l’étape suivante consiste à créer la maquette 3D en existant et projet pendant que le planificateur créé son déroulé de travaux sur planning.
Suite à cela, les équipes font le point ensemble pour faire apparaître les points essentiels et pour déterminer avec précision certains repérages de chantier et méthodologies de travaux. Les carnets de méthodologie GO sont créé en fonction de l’ordonnancement déterminé par le planning (ou parfois inversement !). Il est essentiel que les collaborateurs échangent régulièrement afin que les mises à jour se fassent de manière coordonnée.
Un premier jet de documents permet généralement d’avoir les remarques du client qui entrainent les corrections vers l’édition finale des éléments.
Les collaborateurs sont liés les uns aux autres de nombreuses manières :
Le PIC doit faire apparaître la base-vie, celle-ci doit être dimensionnée en fonction de l’estimation faite avec le planning et avec l’estimation du cout projet.
Le planning doit mettre en lumière l’ordonnancement des travaux => les méthodologies de GO dépendent donc de ce planning. Inversement, la création des plans de méthodologie peut faire apparaître des incohérences non constatées sur le planning.

L’intervention de Kern

But de l’intervention de Kern
En fonction du client de Kern, nous adaptons nos rendus afin de faciliter la compréhension des uns et des autres.
Dans le cas d’un client entreprise, nos documents peuvent être techniques et représenter une méthodologie précise pour des travaux spécifiques (exemple : puits blindés accompagnés de terrassements en sous-œuvre).
Dans le cas d’un client Maître d’Ouvrage (ou dans le cadre d’un appel d’offre), nos documents pourront être plus schématiques et visuels. L’idée peut alors être de ressortir une méthodologie de travaux, un plan d’installation de chantier, un planning détaillé ou résumé, une courbe d’effectifs, une maquette 4D.

Notre client attendra souvent des documents clairs et schématiques. Pour l’entreprise, par exemple, nos documents permettront de l’aider à justifier que son offre est la meilleure et que chaque étape du chantier est anticipée et maîtrisée et donc que ses équipes sont les plus qualifiées.
La charte graphique Kern permet en outre à nos clients de se retrouver dans nos documents puisqu’un code couleur simple s’y retrouve toujours.

Production / Rendus de KERN
PIC (Plan d’Installation de Chantier) : décrit précisément la position de la base-vie, des bennes à gravats, de la pompe à béton, de la / des grue(s), emprise de chantier, etc. Ce document peut s’étaler sur plusieurs temps, notamment s’il y a plusieurs phases de travaux à prendre en compte.
Maquette 3D : Réalisée sur REVIT, la maquette nous permet de représenter en 3D les existants ainsi que l’état Projet. La superposition permet de créer un phasage de travaux et d’en soutirer
Courbe d’effectifs : Cette estimation des travailleurs permet de calculer la taille de la base-vie au cours du chantier, l’effectif d’encadrement nécessaire par l’entreprise ainsi que les périodes critiques (congés d’Août ou de Noël par exemple).
Planning : Celui-ci va nous permettre d’étaler les travaux, créer un ordonnancement, prévenir des superpositions de tâches. Identifier les durées où certains accès (escaliers par exemple) pourront être bloqué été donc à remplacer, déterminer la durée totale du chantier, confirmer les effectifs sur site, identifier la durée nécessaire pour certains équipements (ex : bennes à gravats, lift, palan, grue, échafaudages, etc.).
Plans de flux : Parfois représentés dans une maquette « 3D en temps réel » ou sur de simples plans. Ils permettent de visualiser à chaque étape du chantier comment les différents intervenants vont vivre dans et autour du chantier. Cela concerne le piéton qui veut contourner le chantier, le visiteur circulant dans l’emprise, le travailleur qui accède aux étages, le camion qui livre, la benne à gravats qui évacue par le lift, le BHR qui circule entre ses points de démolition, etc.

Logiciels utilisés

  • MS Project pour l’élaboration des plannings ;
  • AUTOCAD pour les plans et repérages ;
  • REVIT pour les maquettes 3D, 4D, repérages et méthodologies de travaux ;
  • TWINMOTION : pour les maquettes de flux et représentations temporelles ;
  • ADOBE (PHOTOSHOP, inDesign, etc.) pour la mise en forme et la compilation des documents, retouches d’images et création de cinématiques ;
  • OFFICE (WORD, EXCEL, POWERPOINT, etc.) pour la rédaction des documents techniques, note d’hypothèses et la création de courbes d’effectifs, tableau de repérage des niveaux, des escaliers et pour les métrés.